Assises Port du futur, pour un premier bilan de la Stratégie nationale portuaire

Sept mois après le lancement de la Stratégie nationale portuaire, plusieurs de ses chantiers ont été engagés. Les prochaines Assises Port du futur en septembre à Paris devraient dresser un premier bilan de ces travaux.

Les 22 et 23 septembre se tiendront les Assises Port du futur à Paris. Organisée par le Cerema en partenariat avec Haropa Port et la Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM), cette 11e édition croisera les thèmes de la Stratégie nationale portuaire lancée en janvier. Les sessions placées sous le signe "des transitions" aborderont notamment l’attractivité économique des ports et la massification de leurs pré et post-acheminements. Les conférences seront proposées simultanément en distanciel.

 

Ces prochaines Assises devraient être l’occasion de dresser un état d’avancement de la Stratégie nationale portuaire et sans doute de présenter son Comité de suivi. Sous l’égide des ministères de la Mer et des Transports ainsi que du Secrétariat général de la Mer, ce Comité est censé réunir Régions de France, les ports d’État et décentralisés, les gestionnaires et des opérateurs des réseaux fluviaux et ferroviaires, ainsi que des associations et fédérations professionnelles.

 

Sa mission sera d’animer et de piloter la mise en œuvre de cette nouvelle politique française, qui a déjà vu se concrétiser certaines de ses mesures. C'est le cas de l’interopérabilité des systèmes d’information portuaire avec la création du GIE France PCS par Soget et MGI le 10 décembre dernier. Selon la DGITM, la qualité de service des ports a également été présentée au printemps par la Direction générale. La mise en ligne de ses indicateurs est annoncée pour la rentrée.

Catégorie d'affichage

Retour