Contargo : la route de la soie comme alternative ferroviaire au maritime

Le premier train de l'opérateur ferroviaire Felb, chargé de 44 conteneurs de 40 pieds contenant des biens de consommation, est arrivé en provenance de Chine le 3 avril au terminal Contargo du parc industriel de Frankfurt-Höchst. La filiale du groupe Rhenus s'est chargée des opérations de manutention et de la livraison des marchandises vers les entrepôts des clients finaux. "En dix-huit à vingt jours, les villes de Jinan et de Francfort sont reliées par voie ferrée", résume l'opérateur.

"La région Rhin-Main est enfin connectée à la nouvelle route de la soie", se réjouit Kawus Khederzadeh, directeur général de Contargo Industriepark Frankfurt-Höchst GmbH. Selon lui, dans un contexte de "surbooking" des navires en provenance d'Extrême-Orient, de forte croissance des taux de fret sur l'axe est-ouest et de raréfaction des conteneurs vides, cette route de la soie constitue "une alternative".

Deux à trois trains par mois entre Jinan et Francfort

Le dirigeant de la société souligne également que le moment de passer au rail est venu avec les tensions issues de la congestion survenue dans le canal de Suez à la suite de l'incident du porte-conteneurs "Ever Given". Contargo prévoit deux à trois trains par mois à Francfort en provenance de Jinan ainsi que d'autres trains en provenance de régions chinoises supplémentaires.

L'opérateur indique avoir déjà reçu pour la première fois à Valenciennes une quarantaine conteneurs de 40 pieds en provenance de Chine par voie ferroviaire puis fluviale il y a quelques semaines. Ceux-ci étaient arrivés à Duisbourg par train avant d'être livrés par voie fluviale à Bruay-sur-l'Escaut près de Valenciennes. L'opération avait duré moins de vingt jours, rappelle Contargo.

Catégorie d'affichage

Retour