Les ministres de l’UE s’accordent sur le fonds de 5 milliards d’euros destiné à couvrir les coûts du Brexit

Jeudi 29 avril, les ministres de l’UE ont arrêté leur position sur une réserve d’ajustement au Brexit d’une durée de quatre ans, destinée à aider les entreprises à couvrir les pertes et les coûts supplémentaires imposés par le nouvel accord commercial post-Brexit avec le Royaume-Uni.

Le fonds de 5 milliards d’euros, qui a été convenu dans le cadre du budget septennal de l’UE, couvre la période allant du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2023.

Selon la position adoptée par les gouvernements nationaux, les 5 milliards d’euros seront provisoirement alloués d’emblée, la part de chaque État membre étant déterminée en fonction de facteurs tels que la valeur du poisson pêché dans la zone économique exclusive du Royaume-Uni, l’importance du commerce avec la Grande-Bretagne et la population des régions maritimes limitrophes du Royaume-Uni.

La liste des programmes éligibles pour lesquels les États membres peuvent dépenser l’argent comprend l’assistance aux entreprises et aux communautés de pêcheurs, les programmes de travail à court terme et les programmes de recyclage, les contrôles frontaliers, douaniers, sanitaires et phytosanitaires, la collecte de la fiscalité indirecte et la réintégration des ressortissants de l’UE qui ont quitté le Royaume-Uni en raison du retrait du pays de l’Union européenne.

Le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE pour six mois, a déclaré que « la réserve vise à aider tous les États membres à lutter contre les conséquences négatives de la sortie du Royaume-Uni ».

Catégorie d'affichage

Retour