Port de Calais : CargoBeamer ouvre son terminal

Le 10 juilet, CargoBeamer a mis en service son premier terminal en France dans le port de Calais. À terme, le terminal assurera quatre rotations hebdomadaires.

 

CargoBeamer, adhérent de Norlink, a mis en service son premier terminal, le 10 juillet, avec son système de transbordement horizontal pour semi-remorques. L’objectif de l’opérateur basé à Leipzig. En s’appuyant sur sa proximité avec le Port de Calais et la présence du lien fixe opéré par Eurotunnel, le terminal de transbordement doit devenir, à court terme, un point de jonction pour les flux de transport internationaux de l’entreprise.

Une semaine d’essais

La ligne en direction de Perpignan permettra la mise en place d’un trafic avec la mer Méditerranée et la péninsule ibérique. Après une phase de démarrage d’une semaine avec deux tournées, l’itinéraire sera durablement desservi par quatre tournées hebdomadaires à compter du 17 juillet.

La société Euro Cargo Rail (ECR), une filiale française de DB Cargo, a été choisie comme partenaire de traction. Les trains disposent de 36 emplacements pour remorques, qui se composent de 24 wagons CargoBeamer spéciaux et de six wagons à double poche classiques.

Un rôle de “hub”

Outre les flux de marchandises vers le Sud, des liaisons seront, également, assurées à court terme en direction de l’Europe centrale et de l’Europe de l’est. À partir du quatrième trimestre 2021, la ligne entre Calais et Domodossola en Italie du nord, où CargoBeamer est déjà actif depuis 2015, sera, également, opérationnelle.

Possibilité de transborder jusqu’à douze paires de trains par jour

Actuellement, le terminal calaisien permet le transbordement de six paires de trains, à savoir six trains à l’arrivée et six trains au départ chaque jour. Il est, ainsi, possible d’enregistrer quotidiennement un total de 432 semi-remorques. Avec la seconde phase de déploiement, prévue pour l’année 2023, la capacité du terminal sera étendue à douze paires de trains par jour.

Eiffage a construit le terminal

CargoBeamer a confié la construction de son terminal qui a duré onze mois, au groupe français Eiffage, un groupe spécialisé dans le BTP. Le projet a reçu le soutien financier de l’Union Européenne dans le cadre du programme Connecting Europe Facility (CEF), de l’État français et de la région Hauts-de-France.

Déploiement intégral de la technologie

« L’ouverture de notre premier terminal est un évènement d’une importance considérable et un véritable bond en avant pour le développement de notre entreprise. Ici, à Calais, nous déployons, pour la première fois, intégralement notre technologie sur le marché. Ainsi, nous favoriserons le report du trafic routier vers le rail » explique Hans-Jürgen Weidemann, PDG et fondateur de CargoBeamer.

Favoriser le report modal

« Nous considérons ce site comme le point de départ d’un réseau européen de terminaux intermodaux et d’itinéraires, pour lequel Calais constituera un hub majeur. À partir de là, nous voulons créer des liaisons intermodales vers le sud de l’Europe, l’Europe centrale et l’Europe de l’Est. Notre position offre un énorme potentiel en termes de flux de fret tant maritimes que ferroviaires vers le Royaume-Uni. Nous poursuivrons le développement de notre réseau, au cours des années à venir, afin de favoriser un transport écologique des marchandises comparé aux routes surchargées. »

Catégorie d'affichage

Retour